Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
ABBE DUNATE

L ’ U n i t é

14 Septembre 2015 , Rédigé par ABBE DUNATE

L’unité des chrétiens est partout désirée,

mais on est encore loin de l’effectuer.

Pourquoi donc les croyants se sont-ils divisés

alors qu’ils disent tous avoir la vérité ?

 

Avoir la vérité ne fait pas l’unité

si chacun se croit seul à bien la posséder.

Ce qui fait l’unité, c’est la capacité

de se considérer en estime et respect.

 

Il faut savoir s’armer de bonne volonté,

de grande humilité et de sincérité

pour bâtir l’unité dans les diversités

en sachant s’apprécier simplement tel qu’on est.

 

Jésus seul est pour tous Chemin et Vérité.

l’Eglise des croyants, c’est Lui qui l’a fondée:

Il l’a voulue Une, et non pas divisée.

Pourquoi donc la briser et la défigurer?

 

Le soir du Jeudi Saint, c’est vrai qu’Il a prié

en voulant que les siens demeurent rassemblés,

profondément unis par les liens de la paix.

Aurait-il pressenti l’arrivée d’un danger?

 

Pourquoi donc nous faut-il aisément nous plonger

dans le bain des passions de nos vues étriquées,

 et rester aveuglés par nos autorités,

sans savoir écouter, laisser l’autre exister?

 

Dans l’Eglise et partout, jusque dans les foyers,

l’unité se bâtit par les fidélités

qui sont à assurer en sachant s’oublier

pour ne pas que vouloir ses propres intérêts.

 

Dans l’Eglise et partout, jusque dans nos quartiers,

l’unité est au bout des générosités

qui savent l’engendrer en sachant se donner

pour que l’autre en premier soit toujours honoré.

La Loi de l’Unité, Jésus l’a enseignée

quand Il a demandé de vivre pour aimer,

en sachant pardonner, en sachant partager,

en sachant regarder, comprendre et respecter.

 

La voie de l’Unité, Jésus l’a empruntée

en allant à La Croix qui devait l’immoler

pour sauver dans l’Amour toute l’humanité

qu’il cherchait à s’unir en étant élevé.

 

Le Pain de l’Unité, Jésus nous l’a offert

quand il s’est incarné, voulant nous ressembler,

 nous apprendre à chercher ce qui est éternel

sans trop considérer ce qui est passager.

 

Le ferment d’unité nous vient du crucifié,

corps moulu et broyé comme grains écrasés

pour devenir Le Pain qui doit nous rassembler

dans la communauté de tous les baptisés.

 

Quand le lien est rompu, quand la chaîne est brisée,

c’est encore par Lui que l’on peut espérer

retrouver le soleil de la sérénité,

et goûter en saveur l’unité regagnée.

 

Et c’est bien pour cela qu’il nous est demandé

de prier le Père sans jamais nous lasser

afin que l’unité soit partout implantée

et jamais nulle part attaquée ni brisée.

 

Abbé Dunate

L ’ U n i t é

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article