Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
ABBE DUNATE

Chemin de croix - 8ème station

17 Mars 2016 , Rédigé par ABBE DUNATE

8-ième station  

Jésus rencontre les femmes de Jérusalem

Laudorio, ohore, Jesus maiteari.

Laudorio, ohore, Salbatzaileari.

Une grande foule le suivait, et, dans cette foule, des femmes

qui se lamentaient sur lui.

Jésus leur dit: “Ne pleurez pas sur moi,

mais plutôt sur vous-mêmes et sur vos enfants.” Luc 23,28

Pleurez sur nous, et sur nos enfants, mais pourquoi ?

Qu’est-ce qu’il nous manque ?

Nous avons une maison, une jolie maison même !

Nous avons de quoi manger, de quoi bien manger même !

Nous avons notre travail, nos loisirs, nos sorties ...

Mais c’est vrai: il y en a qui n’en ont pas autant !

Et il y aurait de quoi pleurer !

Mais aussi longtemps qu’on n’est pas touché soi-même !

A moins que Jésus ne nous invite à pleurer

parce qu’on se passe facilement de lui.

L’école, le sport, la danse, la musique, la fête: oui, oh que oui !

Et là, il faut y aller !

Le catéchisme, la messe, l’Eglise: pas évident du tout !

Pourquoi s’en inquiéter ?

Qui laisserait de côté un entraînement sportif,

une compétition sportive, une fête (carnaval ou autre)

qui se trouveraient en concurrence avec une rencontre de catéchisme

ou avec une célébration eucharistique ?

Consommateur en religion

avant d’en être acteur et pierre vivante de l’Eglise,

vas-tu te mettre à pleurer, à l’invitation de Jésus,

pour ouvrir ton cœur et ta vie à sa Présence, source de Vie ?

“Ne pleurez pas sur moi; pleurez plutôt sur vous et sur vos enfants.”

 

Gogoan har Jesu Kristo herra-bidez saldua,

Maitasunez guzientzat egin salbamendua.

                     1 -       Harekin dena biziratu izan da zuzen agertu,

Harekin baitu segurtatu izaitea argiratu.

                     2 -       Harekin dena biziratu izan da bakerat heldu,

Harekin baitu ezagutu nola den behar barkatu.

Chemin de croix - 8ème station

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article