Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
ABBE DUNATE

Pentecôte

14 Mai 2016 , Rédigé par ABBE DUNATE

L a   P e n t e c ô t e

Pour bâtir un abri, il faut des fondements.

Pour bâtir une vie, en va-t’il autrement ?

Tout peut tenir debout, quand, au commencement,

Le travail est bien fait, au dehors et au dedans.

L’Esprit qui vient de Dieu bâtit solidement

Ceux qui s’ouvrent à Lui, tout à fait simplement.

 

Pentecôte est Le Jour d’un Grand Evénement :

Tout le Peuple de Dieu se met en mouvement,

C’est l’Eglise qui prend Jour, au grand étonnement

De ceux qui entendent comme en grand coup de vent.

Envoyé par Jésus, c’est L’Esprit qui descend

Sur ceux qu’Il a choisis pour être ses Agents.

 

Ce jours-là, tout d’un coup, quel bouleversement !

Le craintif est changé en homme entreprenant !

Celui qui ne sait rien devient un grand Savant !

Celui qui s’enfermait est dehors maintenant,

De tout ce qu’il connaît, il parle à tous les gens,

Annonçant Jésus-Christ tout à fait clairement.

 

Ce travail de l’Esprit se poursuit lentement,

Sans jamais se briser dans l’usure des temps.

Ceux qui savent aujourd’hui marcher en L’écoutant

Se trouvent emportés par Le Même Courant:

L’Energie de l’Esprit les transforme en Vivants,

Acteurs d’un Monde Neuf où Le Bien est présent.

 

L’Esprit est toujours là pour pousser en avant

Ceux qui s’ouvrent à Lui sans freiner Son Elan.

Ils deviennent en Lui audacieux et vaillants,

Toujours prêts à partir labourer tous les champs:

Ils sont les ouvriers, tels que Dieu en attend,

Disponibles vraiment, et riches en talents.

 

Baptisés dans l’Esprit, qui ne veut maintenant

Puiser dans Sa Vigueur l’énergie de son sang ?

Il faut être très fort pour vivre en honorant

De ceux qui sont à Lui ce que Le Père attend:

Qu’Il soit, Lui, Le Premier, placé toujours devant

Dans le choix des amis et l’emploi de tout temps.

 

Ajuster sur l’Esprit tout son comportement:

Voilà bien le sentier qui conduit sûrement

Au rendez-vous de Dieu tous les jours, en marchant.

L’on y parvient très bien, sans peiner autrement,

Quand on sait accorder tous ses consentements

A ce que l’on apprend dans ses Commandements.

 

Confirmés dans l’Esprit, pour en vivre vraiment,

Il est bon de rester grandement vigilant,

Attentif, clairvoyant, tout naturellement,

Pour savoir faire un tri dans ce que l’on entend,

Dans tout ce que l’on voit, dans tout ce que l’on prend,

Sans ne pouvoir penser qu’avec retardement.

 

La mesure partout, en bon entendement,

Celui qui la garde n’est pas un inconscient.

L’Esprit agit en lui, en lui communiquant

Le savoir de la vie où tout est bienfaisant.

Par ce qu’il entreprend, il devient le ferment

D’un monde où tout va bien, sans erreur ni tourment.

 

Fidèle dans La Foi, l’homme vit dignement,

Bien assis sur Un Roc, Son Maître très Aimant,

Parce que l’Esprit l’y tient lié solidement.

La Foi est un chemin où l’on peine souvent,

Mais qui mène Au Sommet où les vrais conquérants

Contemplent Les Hauteurs tout en se reposant.

Abbé Dunate

Pentecôte

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article